Petite histoire de la ferme

L’Apprentie est … un héritage.

Le projet de la fermette est né en 2016 avec seulement trois poules rousses. J’avais bâtis un poulailler et une volière à coté d’une vieille cabane qui servait de remise. Comme le poulailler n’était pas isolé, j’envoyais mes cocottes chez des amis pour l’hiver. Le potager est passé de terrain à mauvais herbes pour finir en bac à potager surélevé. C’est à ce moment que j’ai eu la piqure et que commença mon projet de fermette autosuffisante.

Le printemps suivant, j’ai construis deux autres voilières pour accueillir les dindes et les canards. On parle alors de 5 dindes et 6 canards. Le potager a été agrandi. J’ai également construit un clapier mobile pour élever le lapin au pâturage. Comme j’ai 4 enfants, nous avons accueillis 4 lapereaux. Très vite les animaux ont commencé à se promener librement sur le terrain. Disons que le foin fut vite mangé dans les volières et que les enfants ne refermaient pas souvent les portes. L’on peut affirmer que depuis 2016, nous produisons des œufs de poules en liberté.

Aujourd’hui, c’est plus de 250 animaux qui y cohabitent et trois grands jardins. Projet initial d’autosuffisance familiale qui, depuis, s’est transformé en mise en vente de produits artisanaux et visite pédagogique le tout, sur une terrain de seulement 1 hectare. Preuve que vous pouvez, vous aussi, développer votre autosuffisance à petite échelle à même votre cour.

La vie sur la ferme, c’est aussi ça!

Notre mission

L’Apprentie est … un partage de savoir.

Vous avez vu que les chiffres sont très importants ici, car dès la deuxième année, seulement avec mes poules, canards, dindes et lapins, nous avions déjà atteint certain niveau en autosuffisance alimentaire.

L’idée que je me fais du monde idéal, est que chaque famille devrait avoir sa propre micro-ferme afin de subvenir à ses besoins et ainsi diminuer la surconsommation et ralentir le rythme de vie effréné. Un retour aux sources afin d’apprécier ce que la nature nous offre.  

traite des chevres

Ma motivation

L’Apprentie est … une manière de vivre.

Bien avant la pandémie, je me perdais dans un rythme de vie en accéléré où je ne connaissais plus la notion de vivre. L’acquisition de mes animaux m’a permis de m’arrêter un peu et de prendre du recul. J’ai compris que pour vivre sainement et avoir une meilleurs santé mentale, il me fallait changer mon mode de vie.

La ferme L’Apprentie est née au fil du temps et à la suite de mes nombreuses interrogations. J’adore échanger sur le sujet et apprendre les techniques ancestrales qui se perdent de génération en génération. Si j’arrive à transmettre ce savoir et faire en sorte qu’il ne se perde, j’aurai réussi ma mission.